Camsex that take american express

On construit un radeau de fortune qu'on surnommera la "machine", avec les planches et les mâts de la Méduse. Sur le radeau de 20 x 7 mètres s'entassent 152 hommes, essentiellement des soldats, des marins, des ouvriers. Malgré les efforts pour attirer l'attention, l’Argus s’éloigne sans avoir vu le radeau. C’est semble-t-il cet instant que le peintre nous présente.

Camsex that take american express-2Camsex that take american express-1Camsex that take american express-28

Quelques heures plus tard cependant l’Argus repasse à proximité du radeau et cette fois l’aperçoit.

Il méprise ses subordonnés et n’écoutera pas l'avis des marins expérimentés. En dépit du bon sens, il n'attend pas les deux navires les plus lents et, voulant prendre le chemin le plus court, il coupe par le banc d'Arguin, une zone dangereuse de récifs et de bancs de sable au large de la Mauritanie. Le navire qui l'accompagnait change de route et lui envoie des signaux, mais de Chaumareys s'obstine.

La Méduse finit par s'immobiliser, lamentablement échouée par beau temps et à marée haute.

Ils sont en piteux état, entassés sur quelques planches de bois qui forment leur radeau.

Certains sont agonisant, voire morts : on remarque en premier les chairs blanchâtres du corps nu à gauche et de celui de droite, la tête sous l'eau, sa chemise faisant office de suaire. On découvre des visages qui expriment des émotions variées face à cette épreuve, face à la perspective de la mort : . Il se répand comme une traînée de poudre, on peut lire sur le tableau la propagation de l'information dans le sens inverse du regard précédent : les 3 marins en haut à droite ont déjà vu le navire, ont compris, et agissent pour se signaler.

Leave a Reply